Refuge Edile Lacroix de Maubeuge
Association de Défense et Protection des Animaux

L’histoire de Blanche, petite chatte de la rue

Bonjour ! Je m'appelle Blanche et je suis une petite chatte qui vient de la rue. Je m'apprête à vous raconter mon histoire ; ma petite vie dans la rue et mon arrivée chez un groupe d'humains très gentils avec moi. Si ça vous intéresse, prenez une petite pause pour me lire ;) !
blanche-chatte-de-la-rue-1

Au départ, ma vie dans la rue

J’étais une petite boule de poils, blanche comme la neige (d’où mon nom, certainement) et je faisais beaucoup rire les enfants en me cachant dans les haies du trottoir de cette rue des Thuyas. Ils s’amusaient avec moi et semblaient me trouver intéressante.
Les habitants me nourrissaient quand ils me voyaient mais ne m’offraient pas forcément leur toit.

L’hiver vient

L’hiver a fini par arriver et avec lui, le froid et mon premier gros rhume. C’était plutôt difficile, j’ai eu peur à certains moments. Et j’étais très fatiguée.

Le printemps est revenu quelques temps plus tard (je ne saurai pas dire combien), et je voyais passer les enfants qui ne me regardaient plus. N’étais-je plus intéressante pour jouer avec eux ? Je me demandais pourquoi. Par contre, je trouvais toujours des friandises et des cachettes pour m’abriter. Ça, ça n’avait pas changé !

Le début des ennuis

A l’arrivée du deuxième printemps, le bout de mes oreilles commença à me faire mal. Ça me gêne beaucoup et je les gratte souvent avec ma patte, ne m’arrêtant que lorsque la vive douleur m’y oblige. Je trouve parfois du liquide rougeâtre sur ma patte après avoir gratté (du sang je crois, si j’ai bien compris les humains qui se sont occupés de moi plus tard)…je crois les avoir entendu dire aussi que je souffrais de la gale des oreilles.

Puis un jour, ça me grattait de partout…c’était très désagréable et j’avais toujours mon problème aux oreilles. C’étaient des puces, j’ai entendu. J’essaie de trouver de l’aide en rentrant dans les habitations pour montrer mes blessures aux humains qui me nourrissent. Puisqu’ils me nourrissaient, je pensais qu’ils allaient me soigner aussi. Mais en fait, ils refusent et me chassent tous.

J’ai entendu qu’ils me trouvaient sale et qu’ils avaient peur que je contamine leurs propres chats et leur foyer. Je ne sais pas ce que ça veut dire, « contaminer » et « sale » mais je comprends qu’ils ne veulent pas de moi !

Je me réfugiai donc dans les haies, sur le bord du trottoir. Je saigne, j’ai mal, je me sens seule et j’hurle parfois de douleur…

J’étais oubliée

Un bruit assourdissant de moteur m’a fait foncer droit devant moi. Je sautai une barrière en bois et tombai sur une bassine, dans un jardin. Un humain me crie dessus, je prends peur et je bondis de nouveau. Je trouvai à nouveau refuge dans une haie, le cœur battant, les oreilles toutes rouges.

« C’est moi ! Le petit chaton blanc tout mignon ! S’il vous plaît, je suis gentille. Je fais rire vos enfants depuis que je suis petite ! »

Hélas rien. Pas d’humain pour m’aider. Le ciel noir, la pluie, le froid.
Un vieux chien attaché à une chaîne me regarde tristement. Lui aussi avait probablement été jeune et beau à un moment.

Une rencontre inhabituelle

Un matin, une voiture passa près de moi. J’avais l’habitude de voir des voitures, je n’avais plus peur (sauf quand elles rugissaient trop fort ; là, je m’enfuyais). Elle s’arrêta et une dame que je n’avais jamais vue me regarde. Je la regarde aussi. Ses yeux deviennent mouillés en me voyant, je ne comprends pas pourquoi. La voiture s’arrête sur le trottoir, la dame prend quelque chose dans sa main et le porte à son oreille. Je l’entends parler bien qu’il n’y ait personne avec elle. Je ne comprends pas ce qu’il se passe mais je sens sa voix trembler, je n’entends pas ça d’habitude. Parle-t-elle de moi à quelqu’un ? Que va-t-il se passer pour moi ?
Lorsqu’elle remet son appareil dans sa poche, elle me regarda à nouveau, je vis ses dents (elle m’a fait un sourire, je crois qu’on dit comme ça), puis elle s’en alla.

A nouveau seule…mais pas pour longtemps

Je restai à nouveau seule mais j’avais la vague l’impression qu’il allait se passer quelque chose.
Un jour après, j’étais sur le rebord d’une fenêtre, mangeant des friandises comme à mon habitude.
Un Monsieur arriva. Il me parlais à moi en me montrant une grande boîte qu’il ouvrit et plaça à côté de lui. Un cadeau pour m’abriter ? Il s’approcha et je sentis aussitôt de la gentillesse en lui. Je n’étais pas en danger. Je le laissai me caresser tandis que je mangeais. Quand j’ai fini mes friandises, on s’est même amicalement cogné nos fronts. C’était la première fois qu’un humain osait me toucher depuis longtemps.

blanche-chatte-de-la-rue-2

Après m’avoir parlé, il me prit par le cou (oh, comme le faisait ma Maman avant ^^) et me plaça dans la boîte qu’il referma. Il me plaça à côté de lui dans sa voiture. Pendant que la voiture roulait, il me parlait doucement, avec émotion ; sa voix tremblait aussi mais moins que celle de la dame je crois. Je le regardais, il me regardait. Je ne saurais pas dire pourquoi mais je sentis qu’on était déjà copains, lui et moi. La boîte dans laquelle j’étais m’en empêchait mais je voulais jouer avec lui, lui léchouiller les joues, cogner mon front contre lui. Je me mis à ronronner pour lui signifier que j’étais bien. Je crois qu’il l’a compris.
Il faisait bien chaud dans sa voiture, ça me faisait grand bien. Je ne sentais plus la morsure du froid sur mes oreilles, mes coussinets, mon corps.

D’autres gentils humains

La voiture s’arrêta enfin et il me porta dans une maison où du monde m’accueillit en me montrant ses dents (des sourires, je crois que les humains font ça lorsqu’ils veulent être gentils et sont contents). Moi je ne sais pas le faire !
Une humaine en blanc (comme moi ^^) me regarda sous tous les angles, comme s’il s’inquiétait de ma santé. Je me sentis enfin exister ! J’existais aux yeux de ces humains-là. Je leur offris plein de ronronnements, des signes de contentement pour les inciter à continuer à prendre soin de moi. J’avais perdu l’habitude !
L’humaine en blanc décida de me garder pour me soigner. J’aimais sa voix apaisante.

Les soins

L’humaine a découvert que je souffrais d’un cancer aux deux oreilles en plus d’une gale, qu’il faudra soigner ensuite. C’est ça que j’ai entendu je crois.

Je fus rapidement amenée dans une autre pièce et le gentil monsieur partit. Je n’avais pas envie qu’il parte mais au fond je savais qu’il reviendrait. Il me l’a dit dans mon cœur, j’ai entendu.
Je me suis sentie partir…Quand je me suis réveillée, je n’avais plus mal aux oreilles. Mais je me suis vite rendue compte que je n’en avais plus ! D’après l’humaine en blanc, elles étaient trop atteintes, il fallait les couper.
J’ai aussi été stérilisée et identifiée (je ne sais pas ce que ça veut dire mais c’est ce que j’ai entendu).

Ma petite vie aujourd’hui

Tous les jours, je vois le monsieur. Il me dit que je suis belle, me fait des câlins, des bisous. Je le colle pour le remercier et me laisse soigner et même peigner. J’adore ! Il m’a dit qu’il trouverait un vrai toit pour moi.

Ceci est mon histoire, et maintenant je m’appelle Blanche.
Une petite boule de neige qui a bien grandi et je saurai faire votre bonheur si vous voulez bien me donner une chance. Merci de m’avoir lue !

Gros câlins et bisous pour vous !

blanche-chatte-de-la-rue-3

Aidez les humains qui s’occupent de moi

J’entends souvent les humains autour de moi dire qu’ils ne pourraient pas faire ce qu’ils font sans l’aide d’autres humains qui font des dons.

Je ne suis pas sûre d’avoir bien tout compris mais ce que je sais, c’est que je serais encore dans la rue à souffrir aujourd’hui sans l’aide de ces humains. Et c’est le cas pour beaucoup d’autres animaux qui vivent ici avec moi !

Alors continuez à les aider s’il vous plaît, ils le méritent !

chien-et-chat-attente

Ne manquez pas nos conseils !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Partagez cet article :

Plus d'articles

affiche-etude-locaux-fourriere-sondage-camvs

Locaux du Refuge Édile Lacroix de Maubeuge : votre avis nous intéresse !

Une étude a été lancée par la CAMVS (Communauté d’Agglomération Maubeuge Val de Sambre) sur le fonctionnement de la fourrière et sur les locaux du Refuge Édile Lacroix de Maubeuge. Votre avis sera essentiel pour apporter des améliorations dont nous avons besoin ! Prenez quelques minutes pour répondre au questionnaire !

article-animal-errant

Que faire quand on trouve un animal errant ?

Il n’est pas rare de trouver un animal errant, à pied ou en voiture. Parfois, nous pensons avoir les bons réflexes en agissant intuitivement dans l’intérêt de l’animal, mais il peut arriver que l’on cause plus de tort que de bien en improvisant.
Cet article est là pour vous aider à y voir plus clair et à faire ce qu’il faut légalement, pour vous protéger vous-même et l’animal concerné.

article-voeux-billy

Les voeux de Billy

Pour commencer l’année 2023 sur une note d’espoir, nous avons décidé de vous diffuser les nouvelles envoyées par Billy, un adorable chien passé par notre refuge l’année dernière, et adopté en Décembre 2022.
Après moult péripéties, le voilà enfin heureux et reconnaissant !

article-chien-differentes-situations

Quelques conseils pour socialiser un chien dans différentes situations

Accueillir un nouveau chien dans un foyer, qu’il soit seul ou non, n’est pas une mince affaire. Vous devez en avoir conscience avant de faire votre choix ! Chaque chien est unique et a son propre caractère, avec lequel il faut composer si vous voulez que ça se passe bien dès le début.
Il y a certaines règles à respecter, certaines choses à savoir afin que votre animal se sente bien chez vous et tout n’est pas forcément évident pour quelqu’un qui n’est pas expérimenté.
Cet article est là pour vous aider à y voir plus clair !

article-idees-recues-chiens-en-refuge

6 idées reçues à propos de la vie des chiens en Refuge

Beaucoup de chiens sont abrités dans des refuges dédiés pour eux. Certains ont été abandonnés pour diverses raisons, d’autres ont été retirés à leurs propriétaires ou encore d’autres ont erré toute leur vie dehors avant de tomber malade.
Leur passage au Refuge, qu’il soit court ou long, est destiné à assurer une transition sereine entre leur ancienne et leur nouvelle vie. Nous tenons à vous le montrer à travers cet article, étant donné que les idées reçues à propos de leur vie en refuge sont nombreuses.
En voici quelques-unes, que nous souhaitons combattre à vos côtés, chers lecteurs !

article-chat-chinois-2

L’histoire du petit chat Chinois

Bonjour les humains ! Je suis un petit chat Chinois et je m’apprête à vous raconter mon histoire. Il paraît qu’elle est triste, mais moi je ne m’en rends pas compte ! Je suis juste content de connaître les humains qui prennent soin de moi aujourd’hui et je voudrais bien en rencontrer d’autres. Venez me voir au Refuge, je me ferai un plaisir de ronronner !

sterilisation-chat

Pourquoi faire stériliser son chat ?

La stérilisation des chats est très souvent mal perçue. Nous comprenons et souhaitons dans cet article clarifier le pourquoi du comment de cette pratique, souvent jugée barbare alors qu’elle améliore la santé et la vie quotidienne de nos adorables petits compagnons.

Soutenez-nous en faisant un don

Pour aider les chiens et chats à vivre une meilleure vie!