Refuge Edile Lacroix de Maubeuge
Association de Défense et Protection des Animaux

Comment gérer l’arrivée d’une portée de chiots ou de chatons dans le foyer ?

Avoir une portée de chiots ou de chatons, à gérer à la maison, c’est une énorme responsabilité ! Vous voulez avoir quelques conseils avant de devoir faire face à cette situation. Ou alors, si vous en avez une en route, il est grand temps pour vous de lire cet article.
chiots-et-chatons

Appréhender l’arrivée de la portée

Préparer votre foyer à leur arrivée

Les aménagements

Placez une ou deux litières à leur disposition pour qu’ils puissent faire leurs besoins tout de suite dedans, plusieurs gamelles pour qu’ils puissent avoir à disposition des croquettes spécialement conçues pour chatons.
Bien qu’ils ne consomment que le lait de leur mère pendant les quelques semaines suivant leur naissance, il est bon d’anticiper et de vous procurer les gamelles et croquettes en avance.

Fournissez-leur un endroit où ils peuvent s’abriter dès qu’ils en ressentiront le besoin quand ils seront en âge d’explorer la maison tout seuls (mettez un petit panier sous l’escalier, dans un petit coin tranquille, à côté du panier de leur mère, etc…).

Les dangers à éviter

Les plantes

Faites particulièrement attention si vous avez des plantes chez vous ; beaucoup de plantes s’avèrent toxiques pour les chiots et chatons.
Demandez conseil à un vétérinaire si vous avez un doute.

Les fils électriques

Évitez de laisser traîner des fils électriques, même si ces derniers ne sont pas dénudés ; les chiots et chatons pourraient les mâcher et prendre une décharge !
Si c’est le cas, consultez immédiatement un vétérinaire.

Les produits ménagers et médicaments

Ne laissez absolument rien à la portée des chiots et chatons trop curieux qui explorent votre maison !
En cas d’ingestion, consultez immédiatement votre vétérinaire.

Adaptez votre comportement

S’il y a un autre animal déjà présent dans le foyer

À la naissance des petits, continuez à accorder de l’attention à l’animal qui était là avant. Ainsi, vous limiterez grandement les risques de rejet de sa part de la portée de chatons. Vous les protégez ainsi.

Faire en sorte qu’ils soient sevrés avant toute chose

Avant d’envisager toute adoption des chiots et chatons, vous devez faire en sorte que ces derniers soient sevrés, donc indépendants de leur mère.
Sinon, vous allez occasionner des dégâts physiques et psychologiques chez eux ; ils risquent de développer des troubles comportementaux à long terme.

La nourriture

Ne donnez surtout pas de lait de vache à vos chiots ou vos chatons ! Nous savons que la tentation est grande, qu’ils se ruent dessus dès qu’ils aperçoivent la gamelle pleine de lait et qu’ils sont décidément trop mignons quand ils en ont plein la bouille mais vous devez résister !
Le lait de vache constitue un poison pour eux.
Par extraordinaire faculté d’adaptation, leur corps peut s’y adapter s’ils en consomment régulièrement, mais soyez bien conscient que cet aliment peut aller jusqu’à les tuer !

Contentez-vous de les laisser téter leur mère pendant les 6 à 8 premières semaines qui suivent leur naissance, puis mettez doucement à disposition des croquettes spécialement conçues pour chiots et chatons. Le fait d’avoir ces gamelles en visuel les attirera naturellement, lorsqu’ils seront prêts à commencer à en consommer.

Comment gérer la mise bas de la chienne ou de la chatte si cela se passe à la maison ?

Prévenir un professionnel à l’avance

Dès que vous savez que votre chienne ou chatte attend une portée, prévenez un vétérinaire ; celui-ci pourra vous aider à surveiller, gérer la période de gestation.
De plus, lorsqu’approchera le moment de la mise bas, vous pouvez demander des conseils pour aider votre animal à gérer le moment.
Renseignez-vous à l’avance sur les numéros d’urgence à contacter en cas de problème, vous devez avoir en tête le nom du vétérinaire de garde le plus proche de chez vous.

Gestion du moment de la mise bas

Détecter les premiers signes

Les premiers signes annonciateurs de la mise bas imminente à distinguer sont les suivants :

  • Les mamelles de la mère sont gonflées ; le lait est en train d’être produit.
  • La mère commence à aménager son panier pour accueillir les petits.
  • Le comportement alimentaire de la mère peut changer juste avant ; elle peut manger plus ou manger moins que d’habitude ; laissez-la faire, ne lui imposez rien.
  • La mère lèche son ventre et ses parties génitales.
  • La mère peut se mettre à trembler, gémir ou à haleter, sous l’effet de la douleur due aux contractions qui arrivent.
  • Surveillez l’arrivée de la perte des eaux de la mère ; lorsqu’il est sorti, les petits arrivent !

Se préparer en conséquence

Lorsque le moment approche, procurez-vous des couvertures, de quoi fabriquer un petit nid douillet pour votre chienne ou chatte.
Préparez aussi de l’eau qu’elle aura à disposition pendant la mise bas.

Procurez-vous également du lait maternisé spécialement conçu pour chiots et chatons, au cas où la montée de lait de la mère ne suffirait pas à nourrir tous les nouveaux arrivants.

Surveillance le jour J

Au moment de l’accouchement, laissez faire la nature. Procurez de l’eau à la mère, soyez présent mais pas étouffant ; n’intervenez pas.
Il peut s’écouler du temps (plusieurs minutes, heures) entre la perte des eaux et l’arrivée des chiots et chatons.

Plusieurs vont naître à quelques minutes d’intervalle ; la mère peut vite se retrouver débordée ; à vous de lui donner un coup de main.
Désinfectez-vous les mains au préalable, préparer des serviettes propres et nettoyez chaque nouveau né. Retirez la membrane qui les entoure et faites un nœud à leur cordon ombilical.

Placez ensuite les nouveaux arrivants près des mamelles de leur mère pour qu’ils puissent téter.

Gérer l’après

Après la mise bas de votre chienne ou chatte, proposez-lui à boire et à manger ; rapprochez-lui ses gamelles et voyez ce qu’elle fait.
Ouvrez la porte pour la faire sortir, ou laissez-lui l’accès à la litière ; laissez-la faire ses besoins si elle le souhaite.
Profitez de son absence pour nettoyer son panier, changer les couvertures et les remplacer.
Si elle ne souhaite pas bouger, ne la forcez pas, laissez-la dormir. Vous nettoierez plus tard !

Faites attention à ce que la mère n’écrase pas les petits par inattention et surveillez constamment la température de la pièce ; les chiots et chatons ont besoin de chaleur dès leur naissance.

Prévenez votre vétérinaire de la naissance des petits ; il saura vous conseiller pour surveiller l’état de santé des chiots ou chatons.

Comment savoir que les chiots ou chatons hébergés sont prêts à être adoptés ?

Sachez déjà que la période de sevrage chez les chiots et les chatons ne se fait pas avant les 6 à 8 semaines qui suivent leur naissance.
Surveillez avant tout le comportement de la mère vis-à-vis de ses petits ; si celle-ci les repousse lorsqu’ils veulent téter, c’est qu’elle pense qu’ils sont désormais assez grands pour chercher leur nourriture par eux-mêmes. Dans ce cas, commencez, si ce n’est pas déjà fait, à leur proposer d’autres aliments que le lait maternel.

Considérez qu’il vaut mieux laisser les chiots et les chatons en contact avec leur mère pendant au moins 3 à 4 mois pour que la séparation, si elle est envisagée, ne soit pas traumatisante pour eux.

Comment éviter le risque d’avoir à gérer cette situation ?

La meilleure solution reste la prévention ; faites stériliser votre chatte ou votre chienne et vous contribuerez à son bonheur, ainsi qu’au vôtre.

Conclusion

Voilà, chers lecteurs, il nous reste à vous souhaiter bon courage !
Appliquez ces conseils, et l’arrivée de la portée de chatons ou de chiots à la maison se passera très bien jusqu’à ce que ces derniers soient prêts à être adoptés !
N’hésitez surtout pas à nous contacter si vous avez la moindre question !

Si vous voulez soutenir notre travail

Si vous voulez soutenir notre travail au quotidien, cliquez sur le bouton ci-dessous ; nous vous en serons extrêmement reconnaissants !

chien-et-chat-attente

Ne manquez pas nos conseils !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Partagez cet article :

Plus d'articles

affiche-etude-locaux-fourriere-sondage-camvs

Locaux du Refuge Édile Lacroix de Maubeuge : votre avis nous intéresse !

Une étude a été lancée par la CAMVS (Communauté d’Agglomération Maubeuge Val de Sambre) sur le fonctionnement de la fourrière et sur les locaux du Refuge Édile Lacroix de Maubeuge. Votre avis sera essentiel pour apporter des améliorations dont nous avons besoin ! Prenez quelques minutes pour répondre au questionnaire !

article-animal-errant

Que faire quand on trouve un animal errant ?

Il n’est pas rare de trouver un animal errant, à pied ou en voiture. Parfois, nous pensons avoir les bons réflexes en agissant intuitivement dans l’intérêt de l’animal, mais il peut arriver que l’on cause plus de tort que de bien en improvisant.
Cet article est là pour vous aider à y voir plus clair et à faire ce qu’il faut légalement, pour vous protéger vous-même et l’animal concerné.

article-voeux-billy

Les voeux de Billy

Pour commencer l’année 2023 sur une note d’espoir, nous avons décidé de vous diffuser les nouvelles envoyées par Billy, un adorable chien passé par notre refuge l’année dernière, et adopté en Décembre 2022.
Après moult péripéties, le voilà enfin heureux et reconnaissant !

article-chien-differentes-situations

Quelques conseils pour socialiser un chien dans différentes situations

Accueillir un nouveau chien dans un foyer, qu’il soit seul ou non, n’est pas une mince affaire. Vous devez en avoir conscience avant de faire votre choix ! Chaque chien est unique et a son propre caractère, avec lequel il faut composer si vous voulez que ça se passe bien dès le début.
Il y a certaines règles à respecter, certaines choses à savoir afin que votre animal se sente bien chez vous et tout n’est pas forcément évident pour quelqu’un qui n’est pas expérimenté.
Cet article est là pour vous aider à y voir plus clair !

article-idees-recues-chiens-en-refuge

6 idées reçues à propos de la vie des chiens en Refuge

Beaucoup de chiens sont abrités dans des refuges dédiés pour eux. Certains ont été abandonnés pour diverses raisons, d’autres ont été retirés à leurs propriétaires ou encore d’autres ont erré toute leur vie dehors avant de tomber malade.
Leur passage au Refuge, qu’il soit court ou long, est destiné à assurer une transition sereine entre leur ancienne et leur nouvelle vie. Nous tenons à vous le montrer à travers cet article, étant donné que les idées reçues à propos de leur vie en refuge sont nombreuses.
En voici quelques-unes, que nous souhaitons combattre à vos côtés, chers lecteurs !

article-chat-chinois-2

L’histoire du petit chat Chinois

Bonjour les humains ! Je suis un petit chat Chinois et je m’apprête à vous raconter mon histoire. Il paraît qu’elle est triste, mais moi je ne m’en rends pas compte ! Je suis juste content de connaître les humains qui prennent soin de moi aujourd’hui et je voudrais bien en rencontrer d’autres. Venez me voir au Refuge, je me ferai un plaisir de ronronner !

blanche-chatte-de-la-rue-1

L’histoire de Blanche, petite chatte de la rue

Bonjour ! Je m’appelle Blanche et je suis une petite chatte qui vient de la rue. Je m’apprête à vous raconter mon histoire ; ma petite vie dans la rue et mon arrivée chez un groupe d’humains très gentils avec moi. Si ça vous intéresse, prenez une petite pause pour me lire 😉 !

Soutenez-nous en faisant un don

Pour aider les chiens et chats à vivre une meilleure vie!